inclure/article_une

Strabic, futurs vieux.

Les yeux dans les vieux

Entre Mamie Nova, Tatie Danielle et Papy Dance oscillent les stéréotypes concernant nos mamies et papis, témoins de notre ambivalence vis-à-vis de nos aînés.

super granny

Aujourd’hui, le vieux est à la mode.

Objet de toutes les attentions du marketing, qui y discerne une cible de premier choix au développement exponentiel. Sujet de nombreux diplômes d’étudiants en design qui y voient un type d’usager en détresse, destinataire privilégié des projets « humanistes ». Cas d’étude des ingénieurs de tous poils, pensant le troisième âge comme un réservoir inépuisable de problèmes auxquels ils se doivent de trouver des solutions. Source d’inspiration contradictoire pour la mode qui puise autant qu’elle rejette l’oldy style. Mission pour les professions du numérique qui cherchent à convertir les vieilles âmes aux bienfaits des nouvelles technologies. Défi pour les designers qui, voulant pallier les difficultés du vieillissement, se trouvent face à une population parfois hostile au changement. Enjeux pour les architectes et urbanistes devant anticiper et composer avec la fin de vie.

Mais la vieillesse est-elle vraiment un handicap sur lequel le design doit plancher ? Faut-il concevoir spécifiquement pour les anciens, ceux-là mêmes qui nous ont conçus ?

Père Castor, à nous de te raconter l’histoire.

granny texas ranger

creative commons.

Partager sur Twitter partager sur Facebook


inclure/article_une_bas