Le coquillage tape l’incruste

Étrange crustacé, le pavillon d’exposition nomade conçu par Zaha Hadid s’est finalement accroché sur le parvis de l’Institut du Monde Arabe pour une durée indéterminée. Si le dialogue avec la façade orthonormée de Jean Nouvel est assez subtil, la carapace organique du Mobile Art déçoit par le manque de soin apporté aux détails : légers décalages entre les panneaux et joints grossiers nuisent à la fluidité de la forme. L’intérieur est plus conforme aux images lisses des 3D produites numériquement et l’expérience dépaysante de l’espace est au rendez-vous. Malgré tout, une question demeure : écrin sur-mesure pour les créations de l’architecte actuellement présentées, comment la coquille accueillera-t-elle sans les étouffer d’autres hôtes ?

Depuis le 29 avril 2011 / Exposition Zaha Hadid, une architecture jusqu’au 30 octobre / Du mardi au vendredi de 10h à 18h et jusqu’à 19 h les week-ends et jours fériés / Parvis de l’Institut du Monde Arabe, Place Mohammed V 75005 Paris.

JPEG - 79.1 ko
Flickr : jacqueline.poggi

En voir plus

tweet partager sur Facebook