Street Fighter vs King of Fighter
petit précis des jeux de combat

Écrit et illustré par Guophan Xiong, à l’École Supérieure d’Art des Pyrénées.

L’histoire des jeux vidéo de combat commence dans les années 1970 – leur forme était alors bien différente de celle que nous connaissons aujourd’hui...

Lors des années 1980, le développement de l’industrie du jeu vidéo permet à l’idée de jeu de combat de se développer. C’est seulement en 1991 que la deuxième génération de Street Fighter – la forme classique du jeu de combat – est développée. Les années 1990 sont l’âge d’or des jeux de combat : d’innombrables séries sont éditées. L’une d’elles, King of Fighter, s’affirme comme le principal concurrent de Street Fighter et domine très vite la moitié du marché des jeux de combat. Depuis, Street Fighter n’a cessé d’évoluer avec l’industrie du jeu. King of Fighter slalome entre traditions et innovations pour ne pas perdre son lot de fans. Les étapes du développement de ces deux jeux peuvent caractériser l’évolution de la plupart des autres jeux de combat. Pour simplifier le voyage, nous divisons approximativement l’histoire de ces deux jeux en quatre périodes : première génération, âge d’or de la 2D, premiers essais de 3D, actualité.

GIF - 6 ko
Street Fighter
Ce jeu reste à l’avant-garde des jeux de combat. En 1991, la deuxième version du jeu influe sur la forme de nombreux autres jeux de combat, de la création et sélection de personnages aux interfaces, en passant par les règles de combat. Énorme succès : les adeptes et les concurrents sont innombrables. Lors de la deuxième moitié des années 1990, Street Fighter a commencé à se développer à la fois en 2D et en 3D. Des interactions avec d’autres jeux de combat se mettent également en place (achat et ventes des copyrights de personnages à succès par exemple). En 2009, la quatrième génération du jeu parait, entièrement en 3D. Le succès est à nouveau au rendez-vous.
King of Fighter
La première version de ce jeu est sortie en 1994. Elle est à l’origine de nombreux nouveaux concepts de combat : des équipes de trois personnages, diverses formes de hit combo (un enchaînement d’actions, qui se différencie d’une quelconque série d’actions exécutées les unes après les autres par le timing et le choix des éléments de l’enchaînement), un système plus compliqué d’esquive et de contre-attaque... Chaque année, une nouvelle génération paraît avec l’ajout de nouveaux éléments dans le système de combat. En réalité, ce rythme a considérablement freiné le développement du jeu. Le succès, évident au début, s’est progressivement dissipé. En 2004, les concepteurs du jeu ont décidé de sortir de cette routine et ont essayé de développer une série en 3D. Bien que très aboutie, l’impact de cette nouvelle version fut faible. Après cette mauvaise aventure, King of Fighter est revenu à la 2D. Les récentes versions n’ont plus de réelles connexions avec les premières générations, à l’exception de certains personnages.
GIF - 5 ko
Personnage : Chun- Li vs. Mai Shiranui

GIF - 27.8 ko
GIF - 16.6 ko
GIF - 20.4 ko
GIF - 19.9 ko
GIF - 4.3 ko
GIF - 4.8 ko
GIF - 229 ko
GIF - 102 ko
Street Fighter
Chun- Li est connue pour être le premier personnage féminin. Les fans du jeu lui ont même remis le titre de ’’première dame des jeux de combat". La plupart des personnages féminins des autres jeux de combat sont inspirés d’elle.
King of Fighter
En raison de son sex-appeal, Mai (à l’origine d’une autre série de l’entreprise SNK : Fatal Fury) est devenu l’un des personnages féminins les plus populaires et les plus reconnaissables de l’univers des jeux de combat et des jeux vidéo en général. Elle est souvent comparée au personnage de Chun -Li. Elle est devenue le sex-symbol et la mascotte de SNK, représentant la société dans de nombreux autres jeux et hors séries.



GIF - 3.3 ko

Interface de combat : Fonction vs. Fonction

GIF - 13.5 ko

Street Fighter
Street Fighter est à l’origine des interfaces de jeux de combat. De sa première version, fonctionnelle mais certes peu stimulante, jusqu’à sa seconde version qui concentre les principales informations au centre de l’écran, ses interfaces sont toujours simples et efficaces. Dans les versions les plus récentes, outre l’introduction des nouveaux systèmes de combat, la barre de vie se “plie” en son centre pour indiquer au joueur quand il est en danger.
King of Fighter
Les interfaces de King of Fighter se sont appuyées sur les bases posées par Street Fighter. Cependant, en ce qui concerne son système de combat d’équipes, ses interfaces présentent beaucoup plus d’éléments. Comme le jeu lui-même, les interfaces résultent de nombreux développements et l’expérimentations.
GIF - 2.8 ko
Logo : Tradition vs. Expériementation, comme toujours !

GIF - 46.9 ko
Street Fighter
Les logos de Street Fighter sont toujours basés sur le même système. Depuis les années 1980, la typographie de ses logos n’a jamais changé. Le style des décorations, lui, variait en permanence.
King of Fighter
Les logos de The King of Fighter ont changé de style plusieurs fois pour revenir, à chaque fois, à d’anciennes versions. La seule chose notable est la lettre ’F’ qui semble toujours suivre la conception originale. Toutefois, quand ils ont essayé de passer à la 3D, le F a été modifié.



GIF - 113 ko
GIF - 53.7 ko
On ne peut pas dire que ces personnages, ces interfaces et ces logos peuvent couvrir l’histoire complète des jeux vidéos, ils nous donnent seulement quelques perspectives quant à leur évolution. Il est toujours difficile de dire quel jeu l’emporte sur quel autre. Le succès de chaque nouvelle génération n’est jamais gagné d’avance. Toutefois, la plupart des jeux de combat (et des jeux vidéos en général) suivent le même chemin que ces deux jeux, les mêmes tensions. Si certains ont disparus, d’autres ont survécu ou évolué grâce à leurs fans, dont le nombre ne faiblit pas. Aussi, la fin de ces deux jeux de combat n’est pas pour demain...

tweet partager sur Facebook


Vous aimerez aussi :